Les Confessions d'un Prof Maudit

4.4.07

Précarité, encore et toujours

C’était écrit dans le ciel.

Après que la commission scolaire ait fermé deux écoles l’année dernière, déplacé des dizaines d’enseignants en surplus et envoyé d’autres dans des commissions scolaires étrangères faute de postes…

Après que Grosse Vache m’ait mis hors de moi à l’affichage en juin dernier…

Après que la commission scolaire et le syndicat m’aient forcé, le cœur et le porte-monnaie dans l’étau, à quitter mes élèves en septembre…

Après que je me sois amouraché de mon nouveau milieu, prenant racines rapidement pour assurer mon bien-être dans un poste désormais mien…

Voilà que directrice ByZeBook m’annonce que ce poste sera fermé l’an prochain. Consternation, désespoir, rage, lassitude sont quelques-uns des états que j’ai traversés en l’espace d’une minute. Et je ne suis pas le seul. Nous sommes quatre à quitter. Baisse dans les inscriptions d’élèves et maximisation du ratio d’élèves dans les classes expliquent la décision de la commission scolaire d’octroyer moins de postes dans cette école. Et sûrement dans bien d’autres.

«Je tiens à te préciser que, si c’était seulement basé sur ton implication et ton travail auprès des élèves, d’autres seraient partis avant toi.» Je la sens sincère. Mince consolation, mais ça me fait quand même plaisir. Surtout après ce que j’ai écrit hier.

N’empêche que c’est vraiment à se demander pourquoi la commission scolaire et le syndicat forcent la main de tout le monde alors qu’ils savent d’ores et déjà ce qui va se produire l’année suivante! Ça leur tenterait pas de prendre un break? De fumer le calumet de la paix pis de faire les coins ronds un peu? En bout de ligne, ils seraient gagnants; la prochaine génération de profs aurait peut-être une meilleure estime d’eux et certains ne claqueraient probablement pas la porte à cause de toutes ces tractations beaucoup trop complexes et, souvent, irrespectueuses. Parce que, je le dis et le répète : ce ne sont pas les élèves qui font fuir les jeunes enseignants, c’est ce putain de système de merde!

Alors qu’est-ce qui m’attend? Serai-je encore prof l’an prochain? Pourrai-je encore m’égosiller d’une hargne muette sur la blogosphère?

Trois scénarios sont possibles.

petit a : D’ici la fin de l’année, une manne incroyable d’élèves s’inscrivent à l’école, réussissant à rouvrir quatre classes d’un coup. Étant le plus jeune en terme d’ancienneté, il faut d’abord prioriser mes aïeuls.

petit b : À la fin de l’année, on me déclare en surplus. Je dois donc me rendre à un affichage en juin et changer d’école. Toutefois, je peux signer une clause de «retour à l’école d’origine»; advenant le cas où une classe s’ouvrirait dans l'école en septembre, on me la proposerait en priorité. Cela, évidemment, si mes trois autres collègues ne font pas de même.

petit c : La commission scolaire n’a pas assez de postes à offrir. Je reçois donc une lettre de non réengagement et redrope sur la liste prioritaire. Le coup bas : si j’ai bien compris les explications d’une syndicaliste au bout du fil, comme j’étais «en voie de permanence» et que je n’ai pas fait «deux ans fixe», je perds cette année. Autrement dit, si je suis à nouveau dans un poste à moi, je dois recompter deux ans pour devenir permanent. C'était bien la peine de me faire miroiter la permanence. En plus, je dois me farcir l’affichage de la liste prioritaire. Le bœuf est de retour à l’abattoir!

*gros soupir* Ça n’arrêtera donc jamais?

32 Comments:

  • Ça fait suer han...

    Et as-tu vu les dates des affichages pour les permanents surplus et tout?... Encore en septembre si j'en crois les fiches syndicales... Non mias, tant qu'à tout nous mettre sur le dos pour la précarité des visages-écoles, ils pourraient au moins avoir la décence de faire un effort pour ouvrir un max de classes et aussi d'en "assurer" le "remplissage" avant l'arrivée des élèves!

    Bah au diable la permanence, si c'est comme ça je n'en veux pas. Quoique, si par pure chance j'ai quelque chose, pas le choix de prendre sinon je serai reléguée aux oubliettes pour l'année, même les directions qui voudraient m'avoir ne pourraient pas m'appeler avant d'avoir tout épluché la liste pour ensuite en arriver aux "rayés". De toute manière, avec les surplus avec les classes qui ferment (on le savait en début d'année que plusieurs de ces classes fermeraient) et en plus le fait que les personnes du champ primaire de surplus vont venir "encore" piger les postes dans mon champ du présco (hey oui on est la poubelle à restants nous sur notre liste, on vaut moins qu'un primaire faut croire), aucun lieu de rêver!

    By Blogger Dobby, at 4.4.07  

  • Je trouve ça super plate pour toi.
    Je suis tellement d'accord avec ce que tu cites, les profs qui y vont pour la paie et c'est tout.
    C'est pour ça que je suis partie dans la pratique privé, on se fait ch... par moment, mais au moins on passe pas notre temps à voir du monde qui foutent rien obtenir les bons postes ...
    Je te souhaite bonne chance, vivement un poste à ta hauteur.

    By Blogger Forsythia, at 4.4.07  

  • RÉVOLTANT.
    C'est le seul mot qui me vient à l'esprit à la lecture de ce texte rédigé encore sous le choc, on le sent.
    Et j'ai une pensée émue pour les enfants qui s'attendaient à être dans votre classe l'année prochaine, qui se motivaient peut-être rien qu'avec cette idée.
    C'est tout l'appareil d'éducation qui semble être maudit...

    By Anonymous Natcho, at 4.4.07  

  • Je compatis prof Maudit. Me semble à Montréal, vous ne devriez pas chômer, quitte à changer de quartier. Je subodore, je ne suis pas au courrant.

    By Blogger Marchello, at 4.4.07  

  • Prof Maudit, je me souviens de tes messages quand tu as dû accepter cette permanence...

    C'est horrible ce niaisage à la con!

    Je sympathise et compatie pour toi et tes jeunes qui vont te perdre!

    By Blogger Sarah-Émilie, at 4.4.07  

  • Notre système n'est pas le même que le vôtre. Il y a beaucoup plus de stabilité et je l'apprécie ÉNORMÉMENT. Je travaille à la même école depuis le début de ma carrière (10 ans) et à part les nouveaux qui arrivent pour faire des queues de tâche ou des remplacements à long terme, l'équipe reste en place. Je travaille donc avec la même équipe, sensiblement, depuis 10 ans.

    Il y a des choses à redire sur ma CS, mais je la trouve moins pire qu'ailleurs. Ils ont tout fait en leur pouvoir pour m'aider à prolonger mon congé de maternité (question d'argent) dans le but de laisser en place l'enseignante qui me remplace depuis octobre.

    C'est juste dommage que ce ne soit pas plus humain partout. Ça manque. Surtout quand on pense que tout ce beau monde prétend avoir les enfants au centre de leurs préoccupations.

    By Blogger Gooba, at 4.4.07  

  • L'art de se faire rire en pleine face??? Y'en a qui maîtrisent ça pas mal trop bien à mon goût.

    Je suis vraiment désolée de ce qui t'arrive. Ça a juste pas de bon sens de niaiser le monde de même!

    By Blogger Ness, at 4.4.07  

  • As-tu essayé d'explorer d'autres horizons? Le 450 est bien, tu sais. Oui, oui, je sais, on y vote ADQ, on est l'autre bord du pont mais tout de même, les gens sont assez stables dans les écoles. On ne joue pas avec les gens autant que cela.

    C'est ignoble. Cracher sur le monde comme cela, sur des profs comme toi. Mais ça n'a pas de perspective à long terme, mais pas une miette.

    Je te dis, essaie de voir ailleurs. On ne sait jamais.

    By Blogger souimi, at 4.4.07  

  • Moi, j'enseigne depuis 18 ans et je
    suis totalement d'accord avec toi.

    Je rêve de te rencontrer tellement tu
    m'enlèves les mots de la bouche...

    Je te souhaite la meilleure des chances car des profs comme toi, il n'en reste pas beaucoup....

    By Anonymous Anonyme, at 4.4.07  

  • Ah! je sens que tu as déjà hâte de te retrouver à cet encan aux esclavages qu'est l'assemblée d'affectation...

    By Blogger Le professeur masqué, at 4.4.07  

  • Il y a des fautes d'orthographe dans votre texte. Pas super pour un professeur...

    By Anonymous Anonyme, at 5.4.07  

  • C'est une grosse bouillie tout ça. Y a rien à comprendre. Nous avons vécu cette situation du changement de professeur fin septembre deux années de suite. Le système est embourbé dans la bureaucratie.

    By Blogger lilas, at 5.4.07  

  • @ anonyme HEIN? Pour vrai? Mon Dieu, mais c'est épouvantable. Vite, vite! Fouettez-moi au sang, écartelez-moi, à mort sur la place publique!

    Plus sérieusement, je veux bien m'excuser pour mes erreurs et les corriger. J'ai écrit ce billet à l'envolée, porté par une petite rage qui explique peut-être une certaine inattention lors de ma révision. Je ne suis pas parfait. Personne ne l'est, peu importe le domaine. D'ailleurs, même les immortels de l'académie française font des fautes en français tant la langue est complexe. Ce genre d'erreur n'a jamais tué personne, en tout cas en nombre infinitésimal en comparaison aux erreurs de médecins, de politiciens ou d'architectes...

    Et, cher anonyme, laissez-moi vous dire qu'il ne faut pas confondre faute et faute; elles ne sont pas toutes d'orthographe, mais parfois d'accord, de conjugaison, de ponctuation, etc. Faites la nuance, allons!

    Du reste, je trouve dommage que ce que vous reteniez du texte soit la forme et non le message...

    By Blogger le Prof Maudit, at 5.4.07  

  • À anonyme représentant de l'OLF:
    Quel mécanicien n'a jamais oublié une vis (essaies pas je t'ai reconnu)?
    Quel peintre n'a jamais honteusement vu tomber une goutte de son pinceau et "damn" voilà qu'elle tombe sur cette satané moulure pas de la même couleur?
    Quel policier n'a jamais arrêté le mauvais véhicule (je le sais ça m'est arrivé et il s'est excusé)?
    Quel pâtissier n'a pas un jour oublié un gâteau alors qu'il répondait à un client?
    Quel commis-comptable n'a jamais inséré une virgule au mauvais endroit?
    C'est drôle, tous le monde à droit à l'erreur mais ... pas les profs!
    Et oui, je sais, j'ai sûrement fait un paquet de fautes dans cette missive, mais bon, je suis prof d'anglais ... ça doit pas compter.

    By Blogger Forsythia, at 5.4.07  

  • Cochonnerie :(

    Il doit bien y avoir moyen de le changer ce système-là, ça n'a pas de bon sens ça !

    Écoute, je ne sais pas quoi te dire, ça me jette à terre. Et moi qui m'aprête à rentrer dans le système, j'ai l'impression que je ne sais pas où je m'en vais, avec tout ce que j'ai lu dernièrement à ce sujet.

    Cher prof, on est avec toi !

    By Blogger Persée, at 5.4.07  

  • Cher Prof Maudit,

    comme j'aime vous lire... Vous vivez aujourd'hui ce que plusieurs enseignants de ma commission scolaire ont vécu il y a deux ans. Ma collègue s'est retrouvée en surplus de la commission scolaire. Les enseignants précaires de la liste de priorité passaient avant elle pour l'obtention des contrats de remplacement (ri-di-cu-le). C'est à ce moment qu'on a réalisé que la permanence n'est pas toujours "permanente". Je vous souhaite donc un poste bien à vous l'an prochain.

    Pour ce qui est des profs qui font le minimum, j'ai toujours pensé comme vous... jusqu'à cette année. J'ai toujours été très dynamique et j'adore les projets, l'apprentissage coopératif, travailler avec le tableau de programmation, les ateliers, les techniques d'impact, projets informatiques, etc. J'avais commencé l'année en feu! Enfin une gang de 6e avec qui je pourrais aller à fond dans les centaines de projets que j'avais en tête. Mais j'ai frappé un mur. Mon groupe a refusé catégoriquement tous les projets proposés. Je me suis dit:" Bah! Allons-y avec leurs idées!". Réponse:"On veut pas en faire, c'est trop forçant. Il faudrait travailler trop fort." Je me suis brûlée à tenter de les motiver et à faire le clown en avant pour les stimuler. Aujourd'hui, je comprends ceux qui font le minimum. J'en suis rendue là. Je garde mes énergies pour mon prochain groupe qui, je l'espère, sera plus impliqué et énergique parce que, moi, j'ai hâte d'avoir du plaisir dans la classe.

    By Anonymous Anonyme, at 5.4.07  

  • "Pas super pour un professeur... "

    Quelle belle faute de structure de phrase!

    By Anonymous Anonyme, at 5.4.07  

  • Je dois dire que j'ai encore un peu de mal à comprendre le système scolaire ici. Déjà je stresse depuis que l'on m'a appris que tu je en pourrai pas choisir l'école où ira mon fiston, que c'est la plus proche de ton domicile. J'étais déjà frustrée de ne pas pouvoir choisir la garderie par manque de places. Et sur votre blogue, je lis qu'ils ferment des classes par manque d'élèves... je ne comprends plus rien là! De plus, une amie enseignante m'a expliqué la réforme scolaire... je dois dire que ça me fait peur. Fiston est plutôt compétitif et s'il n'y a plus de système de notes, plus de corrections etc... il va falloir que j'invente des compétitions à la maison où alors que je lui fasse faire beaucoup de sport.

    By Anonymous marjan, at 5.4.07  

  • Suite au commentaire d'Anonyme, je ne peux me retenir:
    ''Chair prophe maux dis,
    grasse haut cou pure dent lésé colle, cerf teint de no jeu ne haut rond d'haie la cul ne gramme ma tic cale C vert. De puit toux lait champs je ment à port thé haut sis thème, sait là mi zaire au temps pour lait en saignant que pour lait zenfants.''

    Sérieusement, lorsqu'un enfant espère de tout son coeur se retrouver dans la classe d'un certain prof et que celui-ci (ou celle-ci, bien sûr) quitte... C'est arrivé à fiston et je me souviens comment il avait détesté son année scolaire... Pfff, après y'en a qui se plaignent des grèves des profs... faut le voir pour le croire!!

    By Blogger pascalou, at 5.4.07  

  • Sympathie et solidarité, Prof Maudit.

    Ça décourage de l'humain. Ça suce. (HORREUR, un anglicisme.)

    By Anonymous Ironica, at 5.4.07  

  • haaaaa les remplacants, en tant qu'éléve je l'ai rarement vécu.
    La pir, ou n'a vraiment (toute la classe) Crié et tout le kit est quand notre prof de math à du nous quitter en mai ( euh) pour devenir directrice du sec.2,, nous on voulais qu'elle reste pour la fin de l'année... disons que 1moiset demi pour un nouveau profs sa nous tentais PAS... surtout que sé réapprendre à fonctionné avec.

    On a eu un nouveau prof... on a pu rien compris jusqu'à fin de l'année... meme pendant la révision! Sé plaisant!

    By Anonymous liz, at 5.4.07  

  • Ça c'est vraiment, mais vraiment chiant... mais ça pourrait être pire... tu pourrais être à ma CS et devoir te réaffecter à CHAQUE année, peu importe ton ancienneté....

    Il faut essayer de penser positif... mais je sais... plus facile à dire qu'à faire... surtout quand on n'a pas les deux pieds dedans !!

    Bon courage Prof Maudit...

    By Blogger Enidan, at 5.4.07  

  • Quand ces commissions scolaires vont-elles fermer pour laisser l'argent à l'endroit où il va. C'est les commissaires et les directeurs qui se paye la traite au lieu de fournir une éducation digne de ce nom aux élèves. Avec quelques postes de commissaires coupés on pourrait faire travailler plusieurs profs, baisser le ratio et ainsi faire bénéficier les élèves. BON.
    Merci de me permettre une montée de lait.

    By Blogger MaX, at 5.4.07  

  • Oh la la...
    Je comprends tellement...
    Je suis encore ce que tu étais v'la pas si longtemps, une simple "précaire"... Je ressens même le stress d'enfer que tu dois vivre, même si je n'ai jamais été dans cette situation (encore...!).
    J'te soutiens au bout, mon prof maudit préféré! :)

    By Anonymous Anonyme, at 6.4.07  

  • plus je lis les blogs de profs de votre côté et plus je me dis que ntore système est pas mal... courage, ça finira bien par finir :)

    By Anonymous Jhon, at 7.4.07  

  • Cher prof Maudit,

    (Si tu as déjà reçu, je le retirerai ou si tu peux le retirer sans laisser de trace, vas-y!)

    Il y a des techniques de harcèlement moins sadiques que cela. Courage, courage et courage.

    La précarité, ça use, ça finit par rendre malade, par attaquer le moral. La non-reconnaissance, ou bien ça tue, ou bien ça fait que le bonheur est de plus en plus ailleurs.

    Tu sais que bloguer, mine de rien, c'est thérapeutique, n'est-ce pas? Alors, garde-nous près du clavier.

    Une faute disait le courageux ou la courageuse « Anonyme ». L'OQLF recommande plutôt d'utiliser le mot « erreur » quant à l'orthographe et compagnie car « faute » a surtout une acception morale.

    À titre d'exemple, une personne qui frappe intentionnellement une personne déjà profondément blessée, commet une faute.

    Un autre exemple : une personne qui s'en prend à une autre et ne signe pas, même d'un pseudo, son commentaire, commet une faute éthique ou, si tu préfères, une faute relativement à la nétiquette. Pour faire suite a commentaire de Forsythia, « Quel blogueur n'a jamais oublié de signer? ». Donnons la chance au coureur ou à la coureuse.

    Mais la pire d'entre toutes serait de ne pas voir, comme tu l'as soulevé, la blessure, et de s'en prendre au cheveu décoiffé.

    Cette personne garde en elle les effets de sa faute. Il lui faudra plusieurs gestes d'humanité pour s'en sortir, mais le souvenir restera.

    Quant aux élèves ou étudiants dont tu auras été le professeur, c'est de ton coeur dont ils se souviendront, de ta passion d'enseigner, même abimée - réforme de l'orthographe de 1990, pas d'accent circonflexe ;-) -, de ton affection envers eux.

    Plus âgés, ils seront plus outillés pour comprendre comment les plus beaux rêves peuvent se faire défraichir et morceler.

    Bien des étudiants retiendront l'éclat de toi qu'ils auront perçu alors que tu te trouvais déjà terne. Si jamais tu perds un petit peu de ton éclat, ne serait-ce que temporairement, ce que je ne te souhaite pas, mais qui serait bien pardonnable.

    ;-)

    By Blogger Zed Blog, at 9.4.07  

  • Le pire dans tout ça, c'est que c'est super déstabilisant... Pour les parents et les jeunes aussi! La réalité du boulot de professeur est vraiment horrible. Je compatie!

    By Blogger aigle blanche, at 9.4.07  

  • On déstabilise tout le monde dans ce genre d'histoire, le prof, les élèves, les parents, mais PAS les administrateurs et les présidents de syndicats :-(

    À quand UNE vraie réforme, celle des structures gérant l'éducation? Maudit que j'ai hâte ! (Et je ne parle pas juste des CS, mais de toute la gestion de l'éducation)...

    Ça fait du bien de le souhaiter !

    By Blogger Sylvain, at 12.4.07  

  • Ahhh les sordides coupages de poste! Quand je pense qu'ont a même pas eu le culot de m'avertir directement dans mon cas! Il me semble que c'Est la moindre des choses, non? Mais non, il faut encore dse fier aux rumeurs persistantes...

    By Blogger Nordik, at 12.4.07  

  • Peut-être commenceras-tu enfin à comprendre que personne ne veut de toi dans l'enseignement et que de toute façon comme le dise tes consoeurs et confrères de travail tu n'as pas ce qu'il faut pour ce travail.
    Recycle toi donc avant qu'il soit trop tard !!! ;-)

    By Anonymous Papi Prof, at 17.4.07  

  • j'espère que vous avez compris et ne solliciterais pas de nouveau mandat...exilez-vous pour le bien de la communauté et surtout celui des enfants !!!

    By Anonymous Anonyme, at 3.5.07  

  • Je ne peux pas croire que vous vous amusez à donner en référence ce malheureux billet de 'La grosse vache' où vous avez eu l'air d'un fou furieux combiné à un malade mental. Ce serait vraiment à votre avantage de le faire disparaitre. Vous êtes vraiment pathétique...

    By Anonymous Anonyme, at 22.10.07  

Publier un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home