Les Confessions d'un Prof Maudit

4.12.06

Demain l'hiver...

Ne jubiliez-vous pas, dimanche? Cette grosse neige qui faisait sourire tout le monde à pleines dents, rendait les chiens fous et mettait le premier rose aux joues des enfants. Elle a aussi, Dieu merci, recouvert notre automne, particulièrement gris cette année, en nous donnant la fausse impression que ce serait aussi immaculé tout l’hiver. Mais, n’empêche, dans mon cas, j’étais en pamoison après le verglas dégueulasse de vendredi.

Malheureusement, cette belle joie apporte aussi sont lot de désagréments, et pas juste aux automobilistes, aux sans-abri ou aux personnes à mobilité réduite (Que de politicaly correct, Prof Maudit! Kossé ça?). C’est aussi le cas dans les écoles primaires, pour toute la gestion qui accompagne nos mois hivernaux. Et je ne parle pas des balles de neige. Ça, c’est une farce en comparaison. Deux problèmes majeurs se posent quand la neige et le froid nous envahissent : l’accoutrement et les cours d’école.

Le premier est tellement controversé et implique tant de facteurs et d’acteurs divers qu’on ne sait plus par quel bout le prendre. Chaque année, je me décourage de voir arriver mes élèves à -20 avec un manteau de printemps, la falle à l’air, pas de gants ni de tuque. Je dois me battre avec eux pour qu’ils enfilent l’essentiel pour les récréations. Encore faut-il qu’ils l’aient apporté. Car le running shoe est souvent roi sur la cour, même avec une dizaine de centimètres de neige. On se demande toujours si c’est parce que l’enfant cache ses trucs, quitte la maison après ses parents qui ne vérifient pas (ou plus), a la semi autorisation de ses parents qui ont abandonné la partie depuis belle lurette ou vient d’une famille qui n’a tout simplement pas les moyens. Avec les semaines qui passent ainsi que la neige et la slush qui s’accumulent, il s’installe une espèce de jem’enfouttisme; parents, profs, direction, communauté, société finissent par lâcher le gros boutt’ du bâton.

Les cours d’école quant à elles sont victimes de leur fonction première. Après chaque bordée de neige, une moyenne de 375 morveux (c’est le cas de le dire en plein hiver!) la piétine au moins cinq fois par jour. Diverses conséquences en entraînent d’autres. D’abord, la cour devient une patinoire où on risque systématiquement de se briser les vertèbres. Aussitôt, on annule les récréations. Déjà que, quand il y a trois gouttes de pluie qui tombent, on garde les élèves à l’intérieur. Imaginez l’ère glacière! Et n’allez pas croire que c’est «pour le bien des enfants», cette phrase galvaudée à toutes les sauces. C’est souvent pour le bien des maîtresses; ça coûte cher une mise en pli, vous savez! Dès lors, on emprisonne les enfants pour la journée entière. Et une journée sans récré, ce n’est plus une classe que vous avez : c’est une ménagerie! Au printemps, le problème persiste souvent avec une variation plus juteuse : la couche de glace entassée n’en fini plus de fondre. Et après, n’en finit plus de s’évacuer ou de s’évaporer. Car peu de cours possèdent un drain qui aiderait la cause. Alors les élèves naviguent-ils dans cet univers de gadoue jusqu’à la fin avril? «Ben voyons! T’as pas vu la cour? On va pas les sortir certain!» Et c’est un autre mois entre quatre murs. Pour moi qui ai enseigné en Europe où, de l’Espagne à la Scandinavie profonde, on expulse les élèves dehors qu’il pleuve, qu’il neige, qu’il grêle, qu’il tempête, qu’il vente, qu’il verglace, qu’il ouragane, qu’il tsunamise… Ça me choque toujours un peu.

Je décris bien entendu une réalité toute montréalaise. À vous de partager votre vécu selon la région. Sortir dehors, pour nous, peuple du nord, ne devrait pas être si compliqué. On ne peut s’empêcher de penser que la solution ne serait pas très complexe. Se sensibiliser plus socialement à l’habillement essentiel allant avec notre climat rigoureux et extrémiste? Faire déneiger la cour par un camion? Installer un drain? Toutefois, l’éternelle question reste : à qui refiler cette facture, sans doute salée? Au moins, du sel… on pourrait-tu n’avoir?

Je vous laisse les enfants qui s’assoment en s’pitchant des balles de neige en glace en pleine face,
Je vous laisse les enfants qu’y’ont la langue collée sur les tracks et qui pleurent parce que le train s’en vient,
Je vous laisse les enfants mangés par la souffleuse à 4 heures dans un fort trop secret,
Je vous laisse mâââ paix, je vous donne mâââ paix, je me pousse eeen paix a-vec-ma-souf-fleu-se!

56 Comments:

  • Excellent billet, prof maudit!

    J'ai passé mon enfance à Montréal et, en aucun temps, on n'a empêché les enfants de sortir à l'extérieur. Mais la crainte de poursuites des parents et le côté «moumounes» de certains enseignants ont fait que les cours sont désertes quand l'hiver est venu. On les entasse effectivement à l'intérieur jusqu'à ce que le bouchon saute.

    By Anonymous Le professeur masqué, at 4.12.06  

  • Jamais, au grand jamais, on a manqué une seule récré quand on était petit! Je vous le jure, je suis même déja restée chez moi un midi tellement j'avais eu de la misère à me rendre à cause de la tempête et mon école avait même pas fermé!

    Je viens peut-être pas de Montréal mais j'étais pas en campagne non plus, pis j'ai juste 25 ans! Alors là, j'avoue que ce billet me fait tomber des nues.

    Pis oui la cours de récré était déneigée, pas le parc où y'avait les jeux mais la partie en asphalte. Pis une chance qu'elle l'était! Ça nous faisait des montagnes de neige extra pour glisser sur les fesses ou sur les bottes! Et j'espère que ya plein d'enfants qui font encore ça! Dites moi pas que c'est fini ce temps là! Dites-moi pas, mais voyons c'est bien trop dangereux, ou je sais plus trop quoi d'autre qui fait que les enfants font le moins d'exercice possible...

    Désolée c'était ma montée de lait...

    Mimi

    By Anonymous Anonyme, at 4.12.06  

  • @ Mimi - Je vous rassure: certaines écoles ont encore ce privilège. Les rares mieux nanties qui sont capable de se payer la charrue. Pour les autres, basta!

    By Blogger le Prof Maudit, at 4.12.06  

  • Nous aussi nous sortions beau temps, mauvais temps. Tout comme Mimi, la cours était déneigée et on avait toute une montagne pour glissée, et parfois elle était tellement glacée qu'elle en a vu des "babines" fendues, mais jamais on nous a empêché d'y aller pour autant.

    De tout mon primaire, la seule journée où nous n'avions pas pu sortir, c'était lors d'une éclipse solaire, on nous avait enfermé à l'intérieur, rideau tiré, pour qu'on résiste à la tentation de regarder le soleil disparaître... Mais il a bien fallu qu'on prenne l'autobus :)

    By Anonymous Anonyme, at 4.12.06  

  • Alors, posons la question: est-on rendus trop moumounes avec les enfants?

    By Anonymous Le professeur masqué, at 5.12.06  

  • Je me rapelle de mon enfance, à chicoutimi (et ça ne fait pas si longtemps) où je devais marcher tout les jours le petit kilomètre (qui paraissait infini du haut de mes 4 pieds) me séparant de l'école. Pas question de me faire transporter, car la famille ne possédais qu'une seule voiture, qui quitait habituellement la maison aux petites heures avec le paternel a son bord. Vous savez, ce n'est pas un mythe, il fait vraiment -50 Celcius autour de la fin janvier au saguenay.

    Aujourd'hui je me marre, emmitouflé dans une bonne veste en gore-tex, regardant les montréalais trouver leur hiver "tellment froid et humide" armé de leur polars d'automne. Je crois que les parents ne doivent pas être pris comme des coupables, puisqu'ils ne savent peut-être pas que l'homme, et l'enfant, peut survivre dehors!

    By Anonymous Anonyme, at 5.12.06  

  • Quand j'étais petite j'habitais en abitibi et nous passions toutes nos récrés dehors, sauf exceptionnellement en cas de grosses tempêtes. On avait une jolie cour d'école comparées à celles que je vois maintenant à Montréal. La cour d'école c'est rien qu'un carré d'asphalte entouré de grilles. C'est-tu assez déprimant? À mon école on avait une belle cour en gravel avec des modules de jeu et plein d'activités... Ici ils font quoi les enfants dans leur cour?

    By Anonymous Cobarde, at 5.12.06  

  • hahaha MOi aussi ( venant et habitant l'abtitbi) les rare fois ou on manquait les récré s'étais en raison de la pluie verglacante ou l'école était simplement fermé... si y faissait trop frete.. la recré finissait plus tot sé tout... mais on savait s'habiller je dirai qui na qu'a ma 6e année.. que porter un habit de neige complet "n'étais pas cool" alors... mais on étais quand meme bien habillé!

    By Anonymous Liz, at 5.12.06  

  • Bah, "dehors" apparament c'est très dangereux. Enfin, c'est ce que j'ai entendu dire. Moi je m'en fiche. Fait beau? DEWORS la marmaille. Ils y sont pas allés pendant la récré? Ils ont droit à un temps avant ET après le souper. Tant pis pour les impies qui tremblent devant les flocons de neige....

    By Anonymous Anonyme, at 5.12.06  

  • L'école primmaire de mon fils, en banlieue de Qc, est géniale pour cela. Ils sortent pratiquement à chaque récrée et au service de garde (midi et soir). Pourtant, très près du fleuve, il vente en ta.. quand on arrive là.

    Sinon, il va jouer avec les p'tits voisins en arrivant.

    Je trouve important qu'il aille prendre l'air et à l'école c'est vrai que le presto saute si les enfants ne peuvent pas se dépenser.

    By Anonymous MMeProf, at 5.12.06  

  • Quand j'étais petite, moi aussi j'avais une montagne de neige dans ma cours d'école et JAMAIS on nous gardait en dedans. Et, comme tous les jeunes, je me promenais le manteau ouvert, la tête à l'air, pas de mitaines et avec mes souliers. Une année même, je n'avais pas de manteau, je portais une chemise à carreaux avec un manteau de jeans (ah, le grunge, quelle belle époque). Pourquoi? Sais pas. On est hot donc on a pas frette. C'est niaiseux, mais c'est ça.

    J'ai commencé à porter une tuque et des mitaines vers 17-18 ans... quand je suis partie en appart.

    By Blogger Joa, at 5.12.06  

  • Je n'ai que dix-huit ans mais jamais au cours de mon primaire nous avions été forcés de rester en dedans! Je suis outrée d'apprendre que ce ne sont pas toutes les cours d'école qui se font déneiger!

    En empêchant les enfants de sortir dehors pour jouer, ça leur enlève un précieux temps pour socialiser! C'est dehors lors des jeux que la socialisation est à son maximum...

    By Anonymous Jessica, at 5.12.06  

  • La tite madame qui garde mon enfant dans son milieu familial m'a fait sursauté hier. Je lui ai demandé comme ça en allant chercher tout-petit si elle les avait emmenés faire une promenade dans la journée et elle m'a répondu "non, non, il faisait trop froid". Hein? Quoi, quoi? Trop froid? Est-ce à dire qu'ils vont rester encabanés dans son appartement tout l'hiver? Parce qu'à ce que je sache, on ne prévoit pas que ça aille en se réchauffant d'ici au mois de mars non?

    C'est vrai que commencer à mettre les saloppettes-manteaux-tuques-foulards-bottes-mitaines-suces etc. à 5 tout-petits bien comptés, ça, ça doit lui refroidir les ardeurs, à ma tite madame...

    Amélie

    By Anonymous Amélie, at 5.12.06  

  • Nous à Jonquière il était de mise de s'habiller le moins possible l'hiver. C'était une question d'honneur. Si quelqun osait mettre une tuque, il faisait automatiquement partie de la gang de paria alors qu'est-ce que j'ai gelé des oreilles moi au fil de ma scolarité lol !

    By Blogger Annie-Claudine, at 5.12.06  

  • @ g f e d c b a

    OUF... dans l'exagération tu es le pro...t'es grano ben reste grano mon homme, problablement trop faible pour bien regarder autour de toi pour voir que les parents d'aujourd'hui ne sont pas si idiots et paresseux que tu le prétends à par toi qui a l'air parfait....puisque nous autres les mamans (à part ta femme parfaite) on est grosse et nos maris sont sur la télécommande, vraiment n'importe quoi...regarde autour de toi et parle de ce que tu vois et non de ce que tu ne vois pas....pathétique....

    By Anonymous Anonyme, at 5.12.06  

  • Le roi de la montagne dans cour d'école!!! "ça rockait!"

    Je m'en souviens tellement...surtout que je passe devant cette cour d'école
    (où je suis allé en MêME temps que le prof maudit!)
    pour aller travailler à la commission scolaire!

    Ben oui Prof Maudit je travaille là!
    Mais je suis encore un prof dans ma tête pis je vais tout de suite vérifier à ce que les cours d'écoles de La CS soient déneigées tout l'hiver!!!

    By Anonymous Anonyme, at 5.12.06  

  • @amélie : En effet, habiller 5 petits poux, ce n'est pas de tout repos! Certains parents ont de la difficulté avec un seul, alors imaginez avec 5!!! Si la madame a 5 petits en bas de 2 ans, c'est encore pire! C'est évident que l'habillement est un apprentissage pour l'enfant et qu'il doit apprendre à s'habiller seul, même l'hiver, le plus tôt possible. Un petit ne peut pas tout faire, mais il est capable de certaines choses. Les adultes ont parfois trop tendance à tout faire pour l'enfant. Ma mère a elle aussi un service de garde en milieu familial, avec 5 petits. Tous les jours, elle sort avec ses frimousses le matin et l'après-midi. Elle apprend aux enfants à s'habiller et même les plus petits sont capables d'en faire un peu. C'est moins exigeant et l'enfant est content d'être capable tout seul! Elle avoue par contre que c'est tout un sport! J'imagine que certains jours, elle doit lâcher prise elle aussi, par exemple lors des gros froids de janvier. Oui, c'est bon aller dehors, mais il faut prendre en considération que certains enfants sont moins bien habillés. Les plus petits, qui bougent moins, risquent aussi d'avoir plus froid! De toutes façons, il y aura toujours des gens pour «chialer»!

    By Anonymous Annie, at 5.12.06  

  • Au primaire, je me rappelle que nous avions parfois nos récréations à l'intérieur. Le directeur annonçait que les heures de récréation étaient changées. Les élèves du 1er cycle (1re à 3e) avaient leur récréation en premier et les élèves du 2e cycle (4e à 6e) suivaient. Ceci permettait de pouvoir jouer dans le gymnase, sans trop se marcher sur les pieds. Il fallait se tenir un peu plus tranquilles, mais on pouvait quand même bouger. J'ai plusieurs souvenirs: les enseignants qui circulaient dans le gymnase, la musique (parfois), des filles qui parlaient et d'autres qui jouaient à l'élastique, des garçons qui grimpaient aux cordes de Tarzan et d'autres qui riaient des filles qui sautaient à la corde, des garçons qui se vantaient de pouvoir battre les filles aux mississipi... Ce sont de bons souvenirs!!! J'aimais beaucoup jouer au ballon chasseur avec ma gang de filles, mais j'appréciais quand même les récréations à l'intérieur. Aujourd'hui, j'ai 27 ans et je suis enseignante. Il arrive parfois que les récréations ont lieu à l'intérieur, dans la classe, pour toutes sortes de raisons. J'avoue que c'est parfois exagéré. Au moins, j'aimerais que les enfants puissent jouer dans le gymnase, «comme dans mon temps». Par contre, la plupart des enfants ne sont pas malheureux pour autant. Ce n'est pas parce qu'ils ne veulent plus jouer dehors. Plusieurs enfants m'ont dit qu'ils aimaient les récréations à l'intérieur parce qu'ils pouvaient faire d'autres jeux qu'ils ne peuvent faire habituellement: dessiner, faire du bricolage, jouer aux petites autos, faire des blocs LEGO, dessiner au tableau, faire des avions en papier, faire des jeux de société, etc. Quand je vois leur visage à l'annonce de la secrétaire, je me dis : «Pourquoi pas une fois de temps en temps?» :)

    By Anonymous Annie, at 5.12.06  

  • En passant, la grande majorité des enfants veulent aller jouer dehors aux récréations. Il n'y a qu'un minime pourcentage d'enfants qui souhaitent rester à l'intérieur. Par contre, le soir et la fin de semaine, il est vrai qu'on voit moins d'enfants jouer dehors qu'auparavant... Certains parents ne poussent pas assez, certains poussent trop, d'autres poussent, mais ils n'arrivent pas à rivaliser avec le tout nouveau jeu vidéo qu'ils viennent d'offrir à fiston ou fistounette... Les parents ne sont pas tous inconscients, mais parfois les réalités familiales et professionnelles les empêchent de profiter plus souvent de l'extérieur. Et ce n'est pas nécessairement parce qu'ils ne veulent pas! Je n'ai pas d'enfants, alors je ne suis pas concernée. Je peux par contre comprendre la réalité de certaines familles et je ne crois pas qu'on puisse les juger.

    By Anonymous annie, at 5.12.06  

  • Le plus con est celui qui participe à un blogue de pédophile qu'il n'arrête pas de dénoncer. Pédo toi-même, moraliste incohérent!

    By Anonymous Anonyme, at 5.12.06  

  • J'adore le commentaire d'Annie, félicitations pour autant de jugement...merci en tant que maman de si bien comprendre nos réalités familiales.

    By Anonymous Anonyme, at 5.12.06  

  • Il est amusant de constaté que ses récent les " récré à l'intérieur" et une chance et je me dit que avec le retour du balanicer ( comme il a toujours) un jour ils vont tous jouer dehors peu importe le temps!!
    Mais je reviens au service de garde avec les petits bout de chout! Ayant mon DEC en éducation à l'enfance et ayant fait mes stage avec les 2ans ( quel age!!) même si je trouve qu'on sortait régulièrement au moins 1 fois par jour, même si on joue avec les enfants qu'on court, qu'on rit n'importe quoi moi j'en avais toujours 1 après 15min.. qui me disais " j'ai froid"... est ce que je dit a l'enfant de 2ans "endure" non.... on la fait toffer un peu oui pcq disons quand sa prend 15min que tout les enfants soient habillé ( 8 en tout) et que apres 15min tu devrai rentré et que sa va prendre encore 15 min à déshabiller... tu veux proftier de dehors... donc j'imagine avec les petits 18mois qui eux cours pas vraiment... ne font pas grand chose dehors prendre 20min a habillé 6enfant pour 15min max de dehors.. je comprend parfois que sa ne leur tente pas.. qu'il ne veulent pas. mais sé le temps mit à tout faire qui est parfois un obstacle, et comme la si bien dit une personne on favorise l'autonomie.... donc encore plus de temps oui oui! :P je vous le dit!

    By Anonymous Liz, at 5.12.06  

  • @ g f e d c b a ou meuuuuuh ou
    Michel Guay c'est fou on ne sait plus qui est qui...hi..hi...

    Je ne me considère pas du tout sédentaire et je ne suis pas mal baisée non plus (je ne vois aucun rapport au sujet mais je vous réponds tout de même), je nous considère comme une famille active, vélo, natation, randonnée pédestre autant en hiver qu'en été et ce, croyez-le ou non mais avec NOS ENFANTS, mon conjoint joue régulièrement au hockey et je marche presque qu'à tous les jours (ça c'est notre activité physique pour nous), et en plus nous faisons attention à notre alimentation, etc...et si je regarde les familles autour de moi c'est pareil, il ne faut pas généraliser, eh oui...il y en a qui foute rien, mais que voulez-vous qu'on y fasse, je n'irai pas les tirer par les bras pour les forcer à sortir...


    Et pour répondre au billet du prof maudit, je ne me rappelle pas de récréations à l'intérieur, par contre je me souviens des récréations extérieures où on jouait au ballon-chasseur et à l'élastique.

    À l'école de mes filles, ils sortent à tous les jours, à moins qu'il pleuvent à torrent...et à la garderie scolaire, ils sortent les midis et après 15 h 30, sinon c'est des jeux au gymnase, ils les font bouger et c'est bien...

    Bye et bonne continuité

    By Anonymous Anonyme, at 5.12.06  

  • Moi j'aime bien M.Guay. Son style et surtout sa façon de vous balancer. Il se moque bien de vous.

    Continué M.Guay, vous nous divertissez avec beaucoup de couleurs.

    Élizabeth
    Maman et DG

    By Anonymous ELI, at 5.12.06  

  • Pouvez-vous laissé cette espace vide de toute connerie et demandez à Mr Guay de nous épargner ses propos s'il vous plait.

    By Anonymous Anonyme, at 5.12.06  

  • @Michel Guay
    Les vrais bons profs sont tannés de se faire tous mettre dans le même panier. Quand vous affirmez, M. Guay, que vous avez des amis profs, j'ai de la difficulté à vous croire. Que je sois en accord ou non avec les propos de Prof Maudit, je ne tolère pas que des personnes comme vous salissent notre profession. Je me considère comme une bonne enseignante et j'en ai assez que ma profession soit ainsi dénigrée. Vous avez le droit de vous affirmer, mais sachez le faire en respectant tous et chacun. La violence, l'arrogance et le mépris ne font pas partie de mes valeurs et je ne crois pas qu'ils aient une place dans notre société. Ce sont des commentaires comme les vôtres qui empêchent les gens d'appuyer les bons enseignants qui font du vrai bon travail avec nos enfants.

    By Anonymous Annie, at 5.12.06  

  • M.Guay,
    Vous qui avez tant à reprocher à vos voisins qui ne vont pas jouer dehors avec leurs enfants et qui êtes scandalisez de payer des impôts "sales" pour une gang de malades rivés devant leur petit écran, vous qui vous vantez d'être un papa grano super bon, super aimant et aussi super plein-air, super activités-en-famille, vous qui prenez plaisir à vous décrire dehors dans votre banlieue (que vous prenez soin de qualifier d'aisée, chapeau!) avec votre conjointe-en-santé et vos 3 enfants heureux d'être avec vous...je trouve que vous avez pourtant BEAUCOUP de temps dans la journée et dans la soirée pour niaiser sur un blogue que vous dites pourtant détester violemment.

    By Anonymous Une lectrice, at 5.12.06  

  • @ joa & annie-claudine - Effectivement, la gang, le statut, le look cool ont aussi leur influence sur les plus vieux (5e-6e). Au point tel qu'une année, une élève - après que je lui aie fait la remarque qu'un kangourou sur une camisole à bretelles spaghetti à -25, c'était à la limite de la crève - m'a rétorqué avec ce qu'elle croyait être un argument massue: «Ben Britney Spears, 'a n'en porte pas, de manteau d'hiver!» Ce à quoi j'ai rétorqué: «Britney, elle habite en Californie.»

    @ amélie - La routine est tout aussi longue au primaire. Même s'ils savent s'habiller seuls (mwouais...), à 26 élèves aux rythmes différents, ça prend une éternité. Je me dis parfois que ça irait plus vite si c'est moi qui le faisait!

    @ annie - Effectivement, ça fait pas de mal du tout, une petite récré à l'intérieur à l'occasion. Mais après une semaine sans mettre le nez dehors, sinon qu'à l'entrée et à la sortie... Et c'est monnaie courante!

    @ M - Si vous êtes capable de faire bouger les choses, alors c'est que vous êtes une sainte!

    @ la lectrice - Vous m'avez oté les mots de la bouche. Du coup, merci, je croyais le seul à me poser cette question.

    By Blogger le Prof Maudit, at 5.12.06  

  • @ une lectrice
    Effectivement c'est étonnant de constater à quel point les temps libres fusent à profusion pour ce méchant numéro...
    J'voudrais pas tomber dans les jugements et les moqueries méchantes mais j'l'imagine bien s'promener dans son p'tit fond d'sous-sol, en boxer, la grosse bedaine à l'air en s'grattant l"derrière, roter un bon coup en décapsulant sa p'tit première bière matinale et s'dire :"tiens j'ai encore le goût d'faire chier du monde moé aujourd'hui". De toute façon mon chèque arrivera pas avant 11h... faque....".

    By Anonymous mouman, at 5.12.06  

  • @ mouman - Hiiii! Attention à vos propos! Vous savez combien je suis un roi de la censure... ;)

    By Blogger le Prof Maudit, at 5.12.06  

  • Au dernier utilisateur qui vante les vertus du privé, les Frères des écoles chrétiennes n'étaient pas syndiqués et ont abusé de générations d'enfants.

    Je vous signale également les deux plus récents cas connus d'abus d'enfants par un enseignant:

    1- Terrebonne : Un ex-professeur du Collège Saint-Sacrement accusé d'agression sexuelle

    2- L'autre cas a eu lieu au collège Régina Assumpta.

    Bref, deux institutions publiques hautement syndiquées!

    Vraiment, il y en a qui écrivent n'importe quoi...

    By Anonymous Anonyme, at 5.12.06  

  • Ah!!, les joies des fameuses partie de roi de la montagne dans la cours d'école après que le tracteur ait déblayé dans un seul coin toute la neige fraichement tombée. C'était une institution ces combats la dans mon coins (ça fait bien 15 ans de ça).
    Il n'y avait pas beaucoup de gens "cool" peu habillé quand j'allais au primaire. Essayez de gravir une montagne de neige molle de 4-5 mètres de hauts sans gants et bottes :P
    Je plaints vraiment les professeurs qui devaient nous surveiller dans ce temps la.
    Entre les batailles de boules de neiges, les "super hot" qui fesait des backflips du haut des montagnes de neige et consoler ceux qui se fesait mettre de la neige dans le cou et sous le manteau, on ne leur laissait pas beaucoup de temps pour souffler. Ça valait bien les 7-8 minutes de plus que ça nous prennais pour enfiler saloppettes, bottes et mitaines.

    N'importe ayant vécu par ici assez longtemps apprend qu'il ne fait jamais trop froid, on est seulement pas assez habillé.

    Non mais ce qu'il est ennuyant ce Guay. Après avoir sauter tout ces commentaires endormant et répétitifs a mourir ça n'a pris que 5 minutes pour lire ce qui s'annonçait comme un bon 36 commentaires intéressant qui auraients du se faire apprécier pendant un bon 15 minutes :(

    C'mon Prof Maudit, 3 billets par semaine vous pouvez le faire.

    By Anonymous Anonyme, at 5.12.06  

  • Prof Maudit ça serait peut-être agréable de s'en tenir raisonnablement au sujet du billet de temps en temps? Ça semble ardu avec votre fan numéro 1 qui la rammène tout le temps avec les mêmes arguments. Peut-être pourriez-vous virer les commentaires qui ne sont pas d'utilisateurs de Blogger? Comme ça au moins il souffrirait moins de multiples personnalités.

    By Anonymous Cobarde, at 5.12.06  

  • @michel guay:
    Je serais vraiment curieuse de voir, dans tous les billets de profmaudit, ce qu'il y a comme traces claires et nettes de pédophilie... Je lis ce blogue depuis le tout début et pourtant ca m'Est jamais venu à l'esprit. Pointez du doigt ces extraits que l'on suive un peu votre ligne de pensée. Et discutons en. Je voudrais bien moi aussi, découvrir la vraie nature du prof en question....
    Autre chose: Connaissez vous ça, l'humour, le deuxième degré, la fiction, la littérature, l'imagination, bon sang ! Les tournures de phrases, les métaphores, les doubles sens et puis les figures de style en général ? Parce que je pense qu'ici sur ce blogue, on en utilise souvent. Et puis ca semble dépasser totalement vos capacités à raisonner et à comprendre qu'ici, ce blogue, est avant tout un LOISIR écrit, public oui, libre à tous ceux qui veulent se DIVERTIR! Et non pas une cour de justice.
    J'attends vos fabuleuses explications, vos preuves....
    (J'entends par là que les expressions que vous avez soulignées déjà ne comptent pas, si on tient compte que profmaudit a le droit de faire preuve d'un certain STYLE et du ton qu'il voudra bien employer, et bien sur des mots qu'il veut, et de la façon qu'il l'entend. On parle ici d'une oeuvre de fiction!)

    By Anonymous Tite Ju, at 6.12.06  

  • Oh désolé je viens de me rendre compte qu'on devrait pas nourrir les trolls...
    Vous pouvez effacer mes deux posts, profmaudit !

    Lâchez pas, on va finir par l'awère !!

    By Anonymous Tite Ju, at 6.12.06  

  • Bon, voilà, c'est fait. Suite à vos demandes répétées ici, par courriel et même par téléphone, je me suis résigné à activer l'option «modération des commentaires». Quand il faut ce qu'il faut...

    Exit Michel. So long!

    By Blogger le Prof Maudit, at 6.12.06  

  • Domage qu'on en arrive là.

    By Anonymous MMeProf, at 6.12.06  

  • Prof maudit,

    En un mot comme en mille: MERCI! MERCI! MERCI! MERCI! MERCI! MERCI! MERCI! MERCI! MERCI! MERCI! MERCI! MERCI! MERCI! MERCI! MERCI! MERCI! MERCI! MERCI! MERCI! MERCI! MERCI! MERCI! MERCI! MERCI! MERCI! MERCI!

    (On va arrêter là, mais ma joie est profonde, dirait Reggiani...)

    By Anonymous Le professeur masqué, at 6.12.06  

  • Je trouve dommage qu'on arrice à sa, parce que parfois il avait du bon dans ce qu'il écrivait mais j'arrive toujours pas à comprendre qu'une personne déteste autant un blog mais qui revient toujours...la haine et l'amour ce cotoient souvent! :P)
    Changement de sujet Prof Maudit vous parler que vous avez enseigné en Europe, j'aimerai bien avoir un billet sur le sujet ou je ne sais quoi, mais vous n'etes pas obligé :)

    By Anonymous Liz, at 6.12.06  

  • Madame,

    Accuser sans fondement des profs de pédophilie, traiter des gens de gouine, de mal baisés et j'en passe, vous appelez cela exagérer?

    Vous avez un seuil de tolérance que je ne possède pas, heureusement, Si, en classe, un de mes élèves avait un tel comportement à l'égard d'un de vos enfants, vous seriez la première à me dénoncer si je ne faisais rien.

    Je suis pour les échanges en autant qu'ils ne visent pas, entre autres, à rabaisser les autres et ne soient pas empreints de propos injurieux ou prônant violence, sexisme et compagnie. Appelons ça du savoir-vivre.

    By Anonymous Le professeur masqué, at 6.12.06  

  • Merci de nettoyé votre blog Prof Maudit. Ce Guay est vraiment une perte de temps pour la vaste majorité des gens qui viennent ici pour se questionner, se remémorer une autre période ou juste se divertir.
    C'est un pays libre ici, si Guay ou tout autre personne veux à ce point se faire entendre qu'il se crée un blog que je me ferai un plaisir de ne pas aller lire. Les fausses accusations, la diffamation, la haine gratuite, allez donc demander a jeff fillion et a son employeur ce qu'ils en pensent quand les procès seront fini .... ça devrait ralentir d'ici une dizaine d'année.

    Vous avez enseigné en europe?, et vous n'avez jamais écris de billet a ce sujet? Noël approche vous savez .... ;-)

    By Anonymous Bramickias, at 7.12.06  

  • Tu as enseigné en Europe, Prof Maudit? C'est mon rêve! Mais, vois-tu, avec mes enfants etc, je n'ai pas pu le faire. Par contre, j'ai des copains qui ont enseigné en Suisse, en Chine etc. Ils ont adoré. Tellement que mon amie Jo ne voulait pas revenir à Mtl. Elle en est morte. Mais ça, tu peux le lire sur mon blogue.
    Oui, j'aimerais beaucoup que tu écrives à ce sujet. Je viens d'accueillir une petite Suissesse pour 2 semaines, dans le cadre d'un échange Québec-Suisse au Cégep Édouard-Montpetit. C'était génial!
    Comment as-tu vécu ton séjour en Europe?
    As-tu vu le magnifique film "Avoir et Être" ou bien " Être et Avoir" je ne me souviens plus trop. Une perle, un bijou de film démontrant l'importance de la relation éducative dans la vie des enfants et du prof lui-même. Si tu ne l'as pas vu, je te le conseille. Parce qu'à mon avis, à travers tes écrits, tu dois certainement accoter Le Maître de ce film.

    By Blogger souimi, at 7.12.06  

  • Meeeerrrci Prof Maudit!!!

    Ça en devenait presque, comme on dit en anglais, "turn-off". Lourd.

    Si aaaaaaau moins ses propos étaient tenus pour vraiment défendre un point de vue, je participerais au débat. Mais non, il ne débattait pas, justement, acculant au pied du murs ceux qui osaient ne pas dire comme lui, les attaquant bassement, vous le premier. Oui, il aurait pu amener de bon points, s'il ne les avait pas déguisés avec sa haine. Quand le débat devient des abats, modérer les commentaires ce n'est pas de la censure.

    Bref tout ça pour dire que... j'ai goûté à la tâche de l'habillement aujourd'hui. Vous savez, passer de "ça prends 5 minutes" à "ça rends 20 minutes" s'habiller. De quoi virer folle à 21. Bon à la maternelle on 'a pas de récrés... fiou! sinon je passerais mon après-midi à jouer à on s'habille et on se déshabille.

    Je ne m'empêche pas d'aller dehors jouer avec eux par contre, sauf que je m'arrange pour qu'ils soient déjà habillés (aux entrées) ou qu'ils n'aient pas à se déshabiller ensuite (donc près pour le sdg ou le départ à la maison.

    Et moi aussi je veux un spécial France :)

    By Anonymous Anonyme, at 7.12.06  

  • Bon, d'accord. Je vous promets quelques anecdotes pédagogiques européennes d'ici peu.

    J'aimerais ici, écrire une dernière fois sur notre cher troll. Un message qui lui est particulièrement adressé...

    Cher Michel (je suis poli, en plus!)

    Tu peux continuer de m'envoyer tes commentaires haineux. Je t'avoue avoir un plaisir quasi malsain à les effacer systématiquement sans les lire. Et avec les merveilleuses fonctions de Blogger, ça me prend à peine deux secondes. Ah! le plaisir des technologies.

    Tu peux également dire à tes autres personnalités psychotiques d'arrêter d'écrire. Que ce soit Claude Ph.D., Eli la maman directrice générale ou Catou l'ORL, chacun de ces côtés schyzos de ton moi profond vous trahi à chaque fois. Il ne suffit pas de donner un titre ronflant d'études supérieures à une chimère mentale pour qu'elle prenne vie.

    Ensuite, comme mon cercle d'amis est particulièrement composé de psychologues, ils se proposent tous (ou presque... certains trouvent que tu es une cause perdue) de t'offrir quelques séances privées pour te soigner.

    Sinon, mon petit papoute d'amour mal baisé, refoulé sexuellement et pédophile, je prie pour toi le BON DIEU, BÉNIS SOIT-IL! pour qu'il protège tes «supposés» femme et enfants danger social que tu es.

    Puisses-tu nous foutre la paix à jamais! Amen!

    P.S. aux autres lecteurs: Bon, je m'excuse... c'était trop facile, vraiment enfantin et puéril. Mais qu'est-ce qu'il m'a fait chier pendant une semaine!

    By Blogger le Prof Maudit, at 7.12.06  

  • Prof maudit, j'ai fait un lien sur mon blog.

    Je te salue bien bas de ton courage face à cet énergumène. J'aurais probablement fermé mon blog, moi...

    Bref, je voulais simplement te dire que je t'admire beaucoup, et ta profession aussi. Que lorsque j'aurai des enfants, je prierai pour qu'ils aient un enseignant tel que toi.

    Merci de mettre des mots sur ce que nous ressentons, en tant que société, face à l'éducation et à ses lacunes... Mais aussi à ses bons coups.

    Toutes mes félicitations, bravo et longue vie à Prof Maudit et à son blog!

    By Blogger Chocolyane, at 8.12.06  

  • Tu a bien fait. UN poin s'est tout. ce n'est pas de la censure et la liberté d'expression arrete quand on persécute, qu'on accuse sans fondement!

    By Anonymous Liz, at 8.12.06  

  • bonjour prof maudit, vous devez être le genre d'individu capable de donner une jambette à un aveugle, crier des insultes à un sourd et frapper un enfant n'est-ce pas ?
    Si vous auriez eu un minimum de classe vous auriez bloqué le blogue un point c'est tout. Vous n'offrez même pas la chance de se défendre à un personnage qui signait ses écrits. Comme beaucoup d'autres vous avez perdu énormément de crédibilité dans cette histoire et on se demande si il n'y a pas une part de vérité dans tous ces insinuations...
    En passant et peu importe ce que vous en penserez, JE NE SUIS PAS M.Guay ou une de ses manifestations.

    ADIEU

    By Anonymous Anonyme, at 8.12.06  

  • Hahaha :) Un de perdu, dix de retrouvés!!! Tant pis pour l'utilisateur anonyme et notre cher Michel. Si au moins il écrivait des commentaires intéressants et constructifs. On en a assez de se faire insulter! Continuez Prof Maudit, on vous aime!!! :)

    By Anonymous Annie, at 8.12.06  

  • Salut Prof maudit,
    Bon billet, c'est vrai qu,on devrait peut-être sortir nos flos dehors avec un peu plus de conviction...
    Mes plus beaux moments de mon imaginaire enfantin étaient l'hiver quand je me faisait des aventures d'expéditions polaires..
    Pour les trolls, c'est assez spécial de relire les commentaires quand il ne reste que quelques parcelles de relent de trolls. Tu as bien fait de les faires disparaitre, on ne devrait pas voir ce genre de commentaires.

    By Blogger REGOR, at 9.12.06  

  • Salut Prof maudit,
    très bon votre billet. Je crois qu'on devrait pousser avec un peu pls de conviction nos flos à aller jouer dehors.
    Pour ce qui est des trolls , vous avez bien fait de les faire disparaitre, mais ca fait drôle en relisant les commentaires, ca fait comme une coupure difficile à comprendre.
    On ne devrait jamais avoir à lire de tel commentaires,c'est dommage comment certaines personnes peuvent être si aigris.
    P.S. J'avais cru enregistrer un commentaire ,qui a disparu

    By Blogger REGOR, at 9.12.06  

  • Ouaip j'approuve totalement. Prof maudit tu as très bien fait. En plus de se faire insulter, on se faisait insulter sans aucune créavité.

    Ne te laisse pas décourager ! En fait, on est accros nous. Pas le droit d'abandonner tes fans : )

    By Blogger Annie-Claudine, at 9.12.06  

  • Ben, à Bromont, la fondation créée pour recueillir des fonds pour l'école a fait planter des arbres matures(quelques milliers de dollars) - que voulez-vous, "Il fait très froid dans la cour de l'école". Même les enfants répètent maintenant ce credo. Un micro-climat, sans doute...

    By Anonymous Mooki, at 9.12.06  

  • À un utilisateur anonyme:
    Si vous "auriez" eu un minimum de classe ...

    ouch! Si vous aviez été un peu plus longtemps à l'école, vous auriez peut-être appris à écrire. C'est vous qui manquez de crédibilité.

    Anne-Marie

    By Anonymous Anonyme, at 10.12.06  

  • Vous savez, les directions sont obnubilés par la peur des poursuites. C'est pourquoi les enfants n'ont plus le droit de s'amuser dans les cours de récréation.

    Interdit d'arriver avant les surveillants. Interdit de lancer des balles de neige. Interdit de porter un foulard (je ne parle pas du voile ici, mais du bon vieux foulard de laine)!!!!! Quelqu'un pourrait s'étrangler et se tuer. Interdit de courrir. Interdit de grimper. Attention avec les ballons! Interdit de venir à l'école en planche à roulettes ou en patins à roulettes (c'est trop dangereux). Interdit de jouer trop proche des clôtures (quelqu'un pourrait se faire enlever ou se blesser sur la clôture).

    Suis-je la seule à trouver que nous sommes rendus complètement fous avec la sécurité? Nous avons des caméras de surveillance aux portes de l'école où je travaille. Un élève qui s'amusait à aller sonner chez un voisin s'est fait apostropher par ce dernier dans la cour. Une mère qui passait a vu ça. On s'est fait "coller" une plainte officielle pour manque de sécurité.

    Je me demande réellement dans quel genre de société voulons-nous vivre?

    By Anonymous Anonyme, at 10.12.06  

  • "Les esprits les plus forts, les esprits les plus méchants sont ceux qui jusqu'à maintenant ont le plus contribué au progrès de l'humanité: ils ne cessèrent jamais d'enflammer à nouveau les passions assoupies - toute société ordonnée assoupit les passions -, ils ne cessèrent de réveillr toujours l'esprit de comparaison, de contradiction, du goût de la nouveauté, des tentatives audacieuses, de l'expérience à faire; ils contraignirent les hommes à opposer l'opinion à l'opinion, le modèle au modèle. Cela en brandissant des armes, en renversant ls bornes des frontières, le plus souvent en blessant esprit de piété [...] Le nouveau cependant est dans tous les cas le Mal en tant que cequi veut conquérir, fouler aux pieds les anciennes bornes des frontières et les anciennes piétés; et seul l'ancien constitue le Bien! Les homes bons de chaque époque sont ceux qui labourent à fond les anciennes pensées, et qui les font fructifier; ce sont les cultivateurs de l,esprit. Mais à la fin tel champ ne rapporte plus et sans cesse il faut que le soc de la charrue du Mal vienne le remuer de nouveau [...] En vérité les impulsions mauvaises snt à un degré élevé aussi utiles, aussi indispensables et propres à la conservation de l,espèce que les bonnes impulsions: - elles ont seulement une fonction différente." Friedrich Nietzsche in "Le gai savoir"
    (Dans le cas présent, il s'agit sans doute du "Guay savoir", question de faire un petit jeu de mot...)

    By Anonymous Jessica, at 10.12.06  

  • Le pire c'est que les maladies s'attrapent plus souvent à l'intérieur(le froid tue les microbes et il n'y a pas de surface pour que les microbes puissent sauté de l'un à l'autre)Le métro est un nid à microbes, les hopitaux sont des nids à microbes...
    Certes il y a risque de blessure mais les jeunes ont une capacité de regénération incroyable, autant en profiter, de plus l'expérience de la douleur(si elle survient) fera en sorte qu'il seront plus prudent à l'âge adulte...
    Un enfant c'est une boule d'énergie qui doit être vidé et quoi de mieux que le plein air pour y arriver...

    By Anonymous Anonyme, at 12.12.06  

Publier un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home