Les Confessions d'un Prof Maudit

11.9.06

Je peux pas toujours écrire de la marde!

Parce que, bon, vous finiriez par croire qu’il n’y a que du mauvais en éducâââtion!

Ce matin, je surveille la montée des escaliers, comme à l’habitude. Je monte parmi les élèves, je distribue des bourdes, des claques et des «Ta casquette!» avec un regard de bourreau. J’entre en classe. Le silence règne sur mon royaume alors que l’un vide son sac, que l’autre écrit ses leçons de la semaine dans l’agenda. Je me campe à mon bureau, farfouillant, répondant d’un hmm-hmm peu convaincu à ceux qui viennent me dire deux mots sur leur rocambolesque week-end – ils se croient exceptionnels, ma parole! – ou les renvoyant à leur place d’un doigt autoritaire quand je sens que l’intention est futile.

Soudain, il est à côté de moi. Le sourire qui lui étire les oreilles tellement il s’élargit. Les yeux pétillants d’un bonheur intense, ce bonheur que nous, les adultes, avons oublié depuis longtemps. Et tout ça sur ce visage que je ne croyais plus jamais revoir.

- Je reste ici.

C’est tout. C’est accompagné d’un câlin énorme qui ferait fondre le cœur de Monique Jérôme-Forget, si elle en avait un. Il est retourné à son sac, a remis tout son matériel en place et m’a même remis ses devoirs. Des devoirs que j’avais donné la semaine de sa disparition et il me les rapporte, à moi, après avoir passé une semaine dans une autre école. Vous vous rendez compte? Tant qu’y’a des devoirs, y’a de l’espoir!

À la récré, j’ai fouillé les bacs de recyclage pour retrouver son bricolage…

21 Comments:

  • Prof maudit, tu me tires un larme, mon sacripant.

    Il n'avait pas perdu son devoir pour toi, en plus? Il t'aime vraiment beaucoup, ce petit. Qu'il ait une bonne année scolaire.

    By Blogger Caroline à Londres, at 12.9.06  

  • Alors tu vois, tout ce que tu aurais aimé lui dire... il a compris que tu aurais justement aimé le lui dire. Heureux pour toi, je crois que c'est ce genre de "banalité" qui redonne de l'espoir aux profs dans le bien-fondé de leurs tâches qutidiennes...

    By Anonymous Daniel, at 12.9.06  

  • Contente de voir que ce petit te reviens prof maudit. C'est un beau velour un moment comme celui ci :)

    Ps: est-ce pour vérifier si on est bon a l'école les petites lettres à déchiffrer sour les message? Pour voir si on se souvient bien de l'alphabet :)

    By Blogger l'art d'être une mère indigne, at 12.9.06  

  • Salut! J'ai lu ton blog en entier et j'adore ta manière ironique de décrire ton métier!! C'est super drôle!!

    Je vais revenir faire mon tour, c'est certain!

    C'est super que ton élève soit revenu! J'espère que tu as retrouvé son bricolage!

    By Blogger Mylarie, at 12.9.06  

  • C'est avec des petits rien comme ça, que je trouve que tu fais le plus beau métier...!!

    By Blogger Isapooh, at 12.9.06  

  • Salut prof maudit!

    Je lis ton blog depuis le début (t'as déjà des fans) et je le savais qu'on finirait par trouver un peu de sensibilité en quelque part... haha Continue de nous tenir au courant, j'adore ta façon de voir les choses et ton humour!

    By Anonymous Une étudiante en enseignement, at 12.9.06  

  • ... et ce bricolage ?

    By Anonymous Une étudiante en enseignement (la suite), at 12.9.06  

  • Oh my god... Mais c'est tout simplement génial!!!

    By Blogger Chocolyane, at 12.9.06  

  • Je le savais que j'aurais du être prof... moi j'ai jamais de cadeau comme cela.

    profite en au Max. et merci à la vie de remettre ce petit entre tes main.

    By Blogger Landover, at 12.9.06  

  • Ah que c'est cute!!!
    C'est comme un mot à 100$ bien écrit dans une dictée plein de faute!

    By Blogger Eve, at 12.9.06  

  • C'est touchant.

    Je viens de découvrir ton blogue (euhm... on se tutoie, d'acc?) et je le trouve hilarant !

    J'ai lu tout depuis le début et je peux te confirmer que je reviendrai.

    D'une maman, dont les enfants vont à l'école

    By Blogger Nap, at 12.9.06  

  • J'espère que tu lui a fais remarqué que son devoir était en retard.

    By Blogger F Coallier, at 12.9.06  

  • Ah ouais et je suis allée lire le billet de Lagacé à propos de ton blogue...

    Et j'ai écrit ceci dans les commentaires :

    "Pour ceux qui n'auraient pas saisi, c'est de l'ironie qu'il fait...

    Et puis, pour ceux qui ne savent pas lire regardez l'heure à laquelle il écrit la plupart de ses billets. Il n'écrit certainement pas de l'école à des heures pareilles !

    Il n'est pas con le prof..."

    Encore bravo et continue !

    By Blogger Nap, at 12.9.06  

  • En ces journées où je rame comme une débile pour récupérer une classe en 3 jours (les pauvres si vous saviez par quoi ils ont passé)... cette bonne nouvelle me tire (presque) les larmes :)

    On a foutrement raison de faire notre boulot prof maudit...

    By Blogger Dobby, at 12.9.06  

  • WOUHOUUUUU!!! Il est revenuuuuu!!

    Une très bonne nouvelle, Maudit Prof. Euh-- Prof Maudit hihi

    By Blogger Ness, at 12.9.06  

  • Quelle belle fin à une tite histoire d,amour entre un prof et son élève.

    Je vous souhaite une belle année à tous les deux

    By Blogger Doparano, at 12.9.06  

  • C'est des histoires comme ça qui me donne le goût de continuer mes études pour aller en enseignement!

    By Blogger sAb|dou, at 12.9.06  

  • @ tous - Oui, j'ai retrouvé le bricolage. L'honneur est sauf!

    By Blogger le Prof Maudit, at 13.9.06  

  • Peut-être que ses parents ont lu ton premier billet à son sujet et qu'ils ont compris. Ce serait beau !
    Tu sais, moi, pour la première fois, lundi, je donnais cours à des collègues, des adultes. Pas de diplôme de prof, juste une formation de quelques jours qui s'appelle "Transmettre son expertise". Bon, j'ai quand même rédigé mes quatre syllabus. Je ne pourrais pas donner cours à des enfants mais transmettre ce que je connais, ça va.
    Tout ça pour en arriver à te dire que trois jours avant les cours j'ai fait un cauchermar. Et qui était dans ce cauchemar, comme exemple à suivre ? Une prof que j'ai eu il y a 30 ans ! Et dans mon cauchemar, elle ne se souvenait pas du tout de moi. Mais ça, c'est vrai aussi. Je l'ai croisée dans le métro il y a une dizaine d'années. Elle ne se souvenait pas du tout de moi. Mais tu vois, malgré tout, pour moi, elle est restée l'archétype de la bonne prof. Alors continue, continuez tes collègues et toi. Les grosses vaches t'inquiète pas, leur nom ne nous revient pas comme un cri quand on a besoin d'aide dans un cauchemar.

    By Anonymous Fabhilou, at 14.9.06  

  • Ah super!!! C'est trop mimi!!!

    By Blogger Ka, at 14.9.06  

  • Ça fesse direct chez nous, ça. Brave petit!

    By Anonymous Chroniques blondes, at 16.9.06  

Publier un commentaire

Links to this post:

Créer un lien

<< Home